Transport
Mercredi 6 Avril 2011

Votre voiture bientôt bannie des centres-villes ?

Les centres-villes débarrassés des voitures les plus polluantes ? C'est bien ce qu'il pourrait arriver à l'horizon 2012...

Le Ministère de l'écologie va en effet officialiser aujourd'hui la création des Zapa, les Zones d'actions prioritaires pour l'air. Ces zones situées principalement en centre-ville seront interdites à un ensemble de véhicules ne respectant pas les normes de pollution. En clair, la France est dans le viseur de l'Europe et risque une amende record pour la qualité déplorable de l'air que nous respirons. Celui-ci est chargé de particules fines, des micro-poussières cancérigènes particulièrement nocives pour la santé, principalement émises par les transports routiers.

A l'instar d'autres pays européens, la France a donc décidé de mettre en place ces Zapa, d'abord à titre expérimental à partir de 2012 pour une durée de trois ans, puis de manière définitive et généralisée si l'expérience se révèle concluante.

 

Les zones concernées

Huit villes et agglomérations de plus de 100 000 habitants seront l'objet d'une Zapa au plus tard d'ici l'été 2012 : Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Aix-en-Provence, Saint-Denis et les communes avoisinantes, Paris, Nice et Bordeaux.

Chacune de ces villes pourra librement définir sa Zapa et la surface concernée, ainsi que les véhicules qui seront touchés par cette interdiction de circuler.

 

Les véhicules concernés

Au total, 8 millions de voitures, 1,6 millions de deux roues, trois roues et quads, 300 000 poids lourds, bus et cars sont visés, sans parler des nombreux utilitaires légers dont le nombre demeure inconnu...

Les véhicules seront classés selon leur degré d'émission de particules fines. Des étoiles seront alors apposées aux véhicules, d'une étoile pour un véhicule polluant, à 4 étoiles pour un véhicule propre. La date de mise en circulation sera également prise en compte, et seules les agglomérations auront l'autorité pour décider des interdictions au sein des Zapa.

 

Les sanctions

Les véhicules ne respectant pas les restrictions des Zapa se verront infliger des amendes de 68 euros maximum. Des dérogations pourront être délivrées. Par ailleurs, tous les véhicules pourraient ne pas être interdits. Rien n'empêchera une commune d'interdire simplement les utilitaires, quand une autre interdira les voitures avec une ou deux étoiles. La liberté est ainsi laissée aux agglomérations pour régir leur Zapa en fonction des spécificités de chacune...

L'OMS estime que les particules fines sont responsables d'une diminution de neuf mois de l'espérance de vie des Européens. Une statistique que le Ministère espère bien faire chuter, malgré le caractère contraignant des Zapa.




Newsletter
Recevez tous les dossiers Comprendre et Comparer en vous inscrivant à la newsletter DailyConso :
ok



Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu