Mes Droits
Mercredi 22 Septembre 2010

Je me défends seule au tribunal

Vous rêvez depuis des années de jouer les Ally McBeal... De revêtir une grande robe noire pour faire de longues tirades sur le bien fondé de la justice, pour défendre la veuve et l'orphelin et faire connaître vos talents d'oratrice à l'ensemble de l'audience... Faire condamner les coupables et ressortir du tribunal le sentiment du devoir accompli... Oui, vous en rêvez, mais malheureusement, vous n'êtes pas avocate. Et pourtant. Il existe une infime chance que vous puissiez un jour réaliser ce rêve inaccessible : en assurant votre propre défense ! Sans vous pousser au crime, DailyConso vous donne le mode d'emploi...

 

Des cas très précis

Bien évidemment, vous ne pouvez devenir votre propre avocat dans toutes les situations. Même si nul n'est censé ignorer la loi, un avocat la connaîtra toujours mieux que vous... Même les avocats gratuits ! C'est pourquoi devant certaines juridictions, vous serez dans l'obligation de vous adjoindre les services d'un membre de cette confrérie : devant un tribunal de grande instance (qui s'occupe des affaires civiles où les litiges impliquent des demandes supérieures à 10 000 euros), la cour d'assises (pour les crimes) et la Cour de Cassation (la plus haute juridiction française).

Il est parfois possible de régler ses litiges à l'amiable , parfois pas. Certains litiges du quotidien se règlent devant le tribunal d'instance, de police ou de correctionnel, la juridiction de proximité ou le conseil des prud'hommes, vous pourrez entrer dans la peau d'un avocat, mais sans la défroque qui va avec !

 

La marche à suivre

Et oui, il ne suffit pas d'arriver au tribunal comme un joli coeur et de parler devant le président... Il y a toute une démarche à effectuer afin de présenter son dossier. Tout le travail de l'avocat qui ne se voit pas en somme. Car être avocat ne se résume pas à enfiler une robe noire, certes très classe, et d'aller défendre son client les mains dans les poches. Chaque affaire demande ainsi un minimum de préparation.

Avant toute chose, il vous faut envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception au greffe du tribunal accompagné des preuves de votre motif de plainte (déclaration de plainte ou son récépissé, mise en demeure...). Une fois fait, à vous de jouer...

 

Préparer sa défense

Pour ne pas se retrouver comme un écolier incapable de réciter sa leçon, il convient bien évidemment de préparer ses interventions et d'avoir un dossier béton. Il existe différents canaux qui seront de bons alliés en vue d'aborder sereinement le procès. Pensez aux associations de consommateurs, aux maisons de justice ou aux délégués du personnel voire des syndicats dans le cadre d'un litige avec votre employeur.

Les mutuelles, les assurances et les entreprises proposent parfois des consultations juridiques gratuites.

L'idée est d'arriver préparée, d'avoir un dossier parfaitement ficelé avec le maximum de pièces et de preuves à apporter à votre argumentaire tout en ayant une stratégie claire et bien définie. Le plus gros risque : ne pas comprendre le jargon juridique. Se munir d'un petit manuel ou d'un guide juridique est indispensable dans cette situation.

Pensez à consulter votre dossier avant l'audience dans lequel se trouve les différents procès-verbaux des policiers, les interrogatoires, des victimes comme des accusés selon le côté où vous vous situez.

 

Le jour J

Malheureusement pour vous, la robe noire ne sera pas pour vous... Mais vous entrerez tout de même dans l'arène pour défendre votre cas. Choisissez des vêtements sobres et élégants, mais sans trop en faire.

Restez claire, concise, exposez vos arguments avec précision, ne vous énervez pas et exprimez-vous toujours avec clarté. Désormais, votre sort est entre vos mains et celui de la justice...

Et ce n'est pas le moment de regretter de ne pas avoir engagé Ally McBeal.




Newsletter
Recevez tous les dossiers Comprendre et Comparer en vous inscrivant à la newsletter DailyConso :
ok



Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu