Maison
Jeudi 3 Mars 2011

Quel revêtement de sol choisir pour la maison ?

Même si vous le foulez du pied chaque jour, il est important de bien choisir votre revêtement de sol. D'autant plus qu'une fois posé, il sera difficile de faire marche arrière. Le confort de la moquette ou l'aspect authentique du bois ? Votre coeur balance. Il faut dire que chaque revêtement de sol présente des avantages et des inconvénients que vous livre ici DailyConso...

 

Moquette

La moquette connait un franc succès qui n'a jamais été démenti. Pour ce qui est des points forts, outre son légendaire confort, sachez que la moquette retient en moyenne 10 % de chaleur en plus que les autres revêtements de sol. C'est donc un moyen simple pour faire des économies de chauffage (aux alentours de 5 %). D'autre part, la moquette est un très efficace isolant acoustique (sonore). Si vous êtes en appartement et que vous tenez à garder un bon rapport avec vos voisins, c'est elle qu'il faut choisir ! Côté prix, c'est très variable. Comptez entre 5 à 200 € le m2, selon la qualité de la fibre et le matériau utilisé (coton, lin, noix de coco).

La moquette présente quelques désagréments même s'il faut tordre le cou à certaines idées reçues. La moquette n'est pas un nid à acariens, en tout cas pas plus que ne l'est votre literie . Elle ne provoque pas non plus de troubles respiratoires. Au contraire, la poussière y est retenue, là où les autres revêtements de sols la laissent s'échapper et donc stagner dans les airs au moindre coup de balais. Le véritable problème est ailleurs. Si la poussière s'aspire très facilement à l'aide d'un aspirateur , la moquette est très sensible aux taches et à la saleté. Il est donc préférable d'opter pour une couleur foncée.

 

Parquet

Pour ce qui est des points positifs, le parquet est très apprécié pour son côté chaleureux, authentique et raffiné. Le bois craque, change en vieillissant : il a une âme ! Côté entretien, outre le cirage annuel, pas besoin de le chouchouter. Non seulement les taches ne se voient pas (à condition qu'il soit foncé), mais elles disparaissent sans peine avec une serpillère humide. Pour ce qui est du coût, sachez qu'il est possible de dénicher un parquet pour pas cher. Les prix s'échelonnent entre 50 et 150 € le m2, selon le type de bois et l'épaisseur.

Le parquet est tout l'inverse de la moquette : brut de décoffrage. Encore que ! Car s'il résiste aux chocs, il ne résiste pas aux petites rayures. C'est la raison pour laquelle il faut entretenir le bois avec de la cire 1 ou 2 fois par an. Le parquet n'a pas non plus le confort de la moquette, ni ses avantages acoustiques. Sachez que même un parquet bien posé fait du bruit au bout de quelques années.

 

Carrelage

Le carrelage craint les chocs plus qu'aucun autre revêtement de sol. Faites tomber un objet lourd et il se brise... Mais il ne craint ni l'eau (contrairement au parquet), ni les taches. Un simple coup de serpillère humide suffit à tout faire briller. C'est la raison pour laquelle il trouve sa place dans une salle de bain ou une cuisine. C'est-à-dire dans une pièce qui se salit rapidement, et donc qu'il faut laver tout aussi rapidement. Le prix sont extrêmement variable, mais comptez en général une trentaine d'euros le m2.

Côté confort, c'est là que le bas blesse. L'isolation sonore est quasi nulle et il n'est pas agréable au toucher. Pour atténuer cet aspect froid, préférez les couleurs foncées et les effets rugueux. Le carrelage n'est pas condamné à être blanc et brillant !

 

Sol souple en PVC

Contrairement aux idées reçues, ces revêtements ne sont pas de simples bouts de plastique aux couleurs vieillottes. Non, les revêtements en PVC sont bien plus que cela. Jadis unicolores et tristes, ils sont désormais capables d'imiter n'importe quelle matière : les creux de la terre cuite, les rainures du bois et même l'aspect froid du métal. Par exemple, ce revêtement trompe-l'oeil peut reproduire à la perfection le bois, ses défauts en moins. En effet, les revêtements PVC offrent les avantages du plastique. Ils sont très faciles à laver (avec une serpillère et de l'eau savonneuse), étanches et indifférents aux rayures. Ce qui explique qu'on les trouve de plus en plus dans les pièces malmenées comme la cuisines. Ils sont aussi très peu couteux. Comptez entre 5 et 30 € le m2 en moyenne. A ce prix là, il serait tentant d'en mettre un peu partout ! Un conseil, pour une meilleure isolation thermique et phonique, choisissez un modèle relativement épais.

 

 

M.R




Newsletter
Recevez tous les dossiers Comprendre et Comparer en vous inscrivant à la newsletter DailyConso :
ok


Comprendre & comparer


Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu