Logement
Lundi 5 Juillet 2010

Les régions où il fait bon acheter pour construire

Acheter, acheter, toujours acheter... Oui, mais là, c'est un terrain pour y construire une maison dont on parle. Votre future résidence où votre progéniture pourra pousser en toute quiétude. Ou pour les plus chanceux, une maison secondaire où se reposer les chaudes journées d'été. Propriétaire, un rêve qui semble parfois inaccessible tant les prix ont tendance à exploser. Et pourtant, les zones sont tellement disparates en termes de prix, que chacun est susceptible d'y trouver son compte. Tour d'horizon avant construction...

 

Tendances...

En 2009, 71 923 terrains ont été achetés par des particuliers pour construire une maison ; une baisse de 18% par rapport à l'année précédente où 87 723 terrains avaient trouvé preneurs. L'explication ? La crise. Cette dernière est passée par là, ce qui peut expliquer en partie la baisse significative du nombre de terrains vendus. Une tendance qui semble pourtant perdurer depuis plusieurs années maintenant.

En 2009, le prix moyen du m² a pourtant augmenté de 3,7% pour atteindre 56 euros. Mais en même temps, la surface moyenne acquise a diminué, passant de 1 240 m² en 2008 à 1 154 m² en 2009. De fait, le prix total du terrain a baissé de 4,1%, soit 64 624 euros en moyenne en France. Bien évidemment, il existe de très grandes disparités entre le milieu rural et les zones fortement urbanisées. En milieu rural éloigné, le prix du m² s'élève à 28 euros contre 75 euros dans les agglomérations qui comprennent entre 10 000 et 49 999 habitants, la palme revenant à l'agglomération parisienne avec un prix du m² de 298 euros (contre 320 euros en 2008) ! La plus grosse augmentation concerne les agglomérations de 50 000 à 99 999 habitants, avec une hausse des prix de 9,1% à 72 euros du m².

 

Les régions les plus chères

Comme on peut s'y attendre, les prix varient énormément d'une région à une autre. Dans le Limousin, le m² culmine à 16 euros, contre 190 en Ile de France. Trois autres régions dépassent également les 100 euros du m², le Languedoc-Roussillon (102 euros), la Provence-Alpes-Côte-d'Azur (110 euros) et les DOM (124 euros). Dans les DOM, les prix ont d'ailleurs explosé avec une augmentation de 29,17% par rapport à 2008.


Les régions dont les prix au m² augmentent

Autres régions où la hausse est importante, la Corse (26,09 % pour 58 euros du m²), la Basse-Normandie (18,52 % pour 32 euros), le Limousin (de 14 à 16 euros pour une hausse de 14,29 %), ou encore l'Auvergne et la Bretagne avec respectivement 29 euros (11,54%) et 59 euros (11,32%) du mètre carré.

 

Les régions où les prix au m² baissent

A l'inverse, certaines régions connaissent une baisse des prix, comme la Champagne-Ardenne (39 euros par m², soit -9,30%) ou le Languedoc-Roussillon (-10,53%). Dans les autres régions, le prix du m² est très inégale, de 31 euros en Bourgogne à 58 euros dans le Nord-Pas-de-Calais, en passant par l'Alsace, passé sous la barre des 100 euros du m² pour atteindre 97 euros.

 

Avant de vous lancer dans l'achat d'un terrain, prenez donc le temps de découvrir le montant du m² dans la région où vous comptez vous installez en prenant connaissance des données compilées par le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer...




Newsletter
Recevez tous les dossiers Comprendre et Comparer en vous inscrivant à la newsletter DailyConso :
ok



Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu