Logement
Jeudi 14 Octobre 2010

L'air chaud du métro utilisé pour chauffer

Le métro parisien... Ses rames bondées, ses grèves, ses rats, son air vicié et sa chaleur suffocante. Un tableau bien noir pour les détracteurs de ce transport en commun.

Et pourtant. Le métro pourrait bien connaître une utilisation inattendue. En effet, les moteurs des rames, les lumières, la masse de voyageurs, le frottement des roues sur les rails, l'inertie thermique et la profondeur des lignes de métro garantissent une chaleur minimum d'une quinzaine de degrés tout au long de l'année. Même en plein hiver. Mais que faire de cette chaleur ? Chauffer pardi !

Le plus grand bailleur social de Paris, Paris Habitat, étudie actuellement la possibilité d'utiliser cette source pour chauffer ses appartements. L'idée est d'utiliser le principe de la géothermie. La chaleur du sous-sol servirait à mettre l'eau du chauffage collectif à bonne température. Bien évidemment, ce système serait utiliser en appoint, mais permettrait de substantielles économies d'énergie tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Premier bénéficiaire ? Un immeuble parisien dont le sous-sol donne directement sur la ligne 11 du métro. Les travaux devraient débuter en 2011. Cependant, les charges locatives pourraient être augmentées du fait d'une mise en place compliquée du système, mais Paris Habitat n'aurait pas encore décidé de faire supporter cette hausse aux futurs occupants...

Il faudra juste espérer que seule la chaleur remontera, et que les mauvaises odeurs et autres nuisibles des bas-fonds restent bien en bas !




Newsletter
Recevez tous les dossiers Comprendre et Comparer en vous inscrivant à la newsletter DailyConso :
ok



Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu