Emploi
Vendredi 4 Novembre 2011

Le Droit Individuel à la Formation

Progresser en anglais, maîtriser l'informatique, ou même chasser les fautes d'orthographe : des milliers de formations vous sont ouvertes. Comment ? Grâce au droit individuel à la formation. Si vous êtes salariée, vous pouvez demander à en profiter. C'est votre entreprise qui paie. Un outil qui peut s'avérer utile pour votre carrière professionnelle !

 

À combien d'heures de DIF ai-je droit ?

20 heures de formation par an si vous êtes en CDI. Vous pouvez les cumuler pendant six ans, jusqu'à 120 heures, la limite autorisée. Mais le DIF ne s'ouvre qu'après un an d'ancienneté. Mêmes règles si vous êtes à temps partiel, sauf que le nombre d'heures est divisé par deux.

En CDD , le DIF est possible si vous travaillez dans une entreprise au moins quatre mois, consécutifs ou non, au cours d'une année.

Si vous êtes licenciée, vous conservez votre crédit DIF. Seule condition : ne pas être débarquée pour faute lourde. Vous pouvez demander à bénéficier de vos heures non utilisées si vous retrouvez un travail. C'est possible aussi si vous êtes au chômage.

Dans tous les cas, votre employeur doit vous informer de votre crédit DIF au moins une fois par an. Parfois, cela figure sur votre bulletin de salaire .

 

Suis-je payée pendant ma formation ?

Le DIF ne vous coûte rien ! Au contraire : vous continuez à toucher votre salaire. Si la formation a lieu hors de vos heures de travail, vous bénéficiez d'une allocation complémentaire : la moitié de votre salaire net, sans payer de cotisation. Elle est versée par votre patron qui prend aussi en charge les frais de formation et de transports.

 

Comment faire la demande ?

Évidemment, comme c'est votre patron qui paie, vous avez besoin de son accord. Le plus simple est de faire une lettre, à remettre en main propre, ou mieux en recommandée avec avis de réception. Ça peut sembler bizarre. Mais c'est la règle " qui ne dit mot consent " qui s'applique : votre chef a un mois pour s'opposer à votre demande. Sinon elle est acceptée d'office.

 

Que faire si mon patron refuse ?

Vous pouvez retenter votre chance plus tard. Mais pour avoir l'accord de votre direction, c'est mieux si votre demande de DIF correspond aux besoins de l'entreprise ou à un projet de carrière, discuté en amont (lors de l'entretien individuel par exemple). En clair ne demandez pas un stage marketing si vous êtes dans la comptabilité...

 

Où trouver une formation ?

Vous avez l'embarras du choix : il existe plus de 8000 centres de formation. Votre entreprise a peut-être un catalogue de formations, issu d'un accord interprofessionnel. À vous de vous renseigner. Sinon, c'est un peu la jungle. Pour vous y retrouver, l'entreprise Ici Formation propose un moteur de recherche.

Vérifiez si le prestataire a obtenu une certification de l'OPQF, l'office professionnel de qualification des organismes de formation ou la norme Afnor (NF X50-091). C'est un gage de qualité.

 

À retenir : les heures du DIF ne sont pas monnayables. Alors n'attendez pas pour faire valoir ce droit.

 

 

M.C




Newsletter
Recevez tous les dossiers Comprendre et Comparer en vous inscrivant à la newsletter DailyConso :
ok



Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu