Coin des experts Le coin des experts
Lundi 7 Mars 2011

Comment faire ses cosmétiques soi-même ?

Alice Gaillet-Duxin, auteur du blog « Mes grimoires bio », anime des ateliers et donne des cours pour créer soi-même ses propres cosmétiques naturels. Dailyconso l’a rencontré pour vous.

Dailyconso : D'où vous est venue l'idée de créer vos cosmétiques vous-même ?

Alice Gaillet-Duxin : J'ai une peau très réactive. J'en avais assez d'acheter des produits qui ne me convenaient pas. Et puis, entre acheter des cosmétiques bio et les faire soi-même, je me suis vite rendue compte que ce serait plus économique de les faire moi-même. L'aspect créatif m'a aussi beaucoup plu.

 

Dailyconso : Quels sont les ingrédients indispensables à avoir sous la main ?

Alice Gaillet-Duxin : En fait, tout dépend de ce que l'on veut faire. Il faut d'abord une ou deux huiles végétales qu'on choisit en fonction de sa peau, un ou deux hydrolats (j'utilise toujours de la verveine et de la fleur d'oranger), un émulsifiant pour avoir une texture de crème, un bon conservateur agréé bio qui permet une conservation de 6 mois à température ambiance, et quelques huiles essentielles. C'est une bonne base pour faire des lotions ainsi que des crèmes. On peut aussi ajouter de la cire d'abeille pour faire un baume à lèvres ou pour le corps.

 

Dailyconso : Où trouve-t-on tous ces produits ?

Alice Gaillet-Duxin : On trouve l'huile végétale à première pression à froid bio dans les magasins bio. Il s'agit des mêmes huiles pour l'alimentation que pour les cosmétiques. On peut aussi les acheter dans les supermarchés discount. Pour la cire d'abeille, il suffit d'aller chez un apiculteur. On achète les hydrolats dans les magasins bio. Je recommande de les choisir sans conservateur afin d'éviter tout risque de surdosage. Les huiles essentielles quant à elles sont moins chères sur Internet que dans les pharmacies.

 

Dailyconso : Quels ustensiles faut-il pour commencer ?

Alice Gaillet-Duxin : Il faut une balance à 0,1 grammes et un mini-fouet. Il est impératif de tout peser et d'être précis car un dosage à la cuillère à café par exemple, ça ne pardonne pas.

 

Dailyconso : Quand faut-il se méfier ?

Alice Gaillet-Duxin : Il existe plein de bons blogs et de sites sur les cosmétiques bio. Mais dans certains, on trouve parfois des recettes très approximatives. Et comme elles sont relayées d'un blog à un autre, elles finissent par avoir une certaine crédibilité. Or, toutes les recettes que vous trouvez sur Internet ne sont pas bonnes. Il y a des règles de base à respecter, des règles de chimie à connaître. Et puis, il faut une hygiène irréprochable.

Il faut aussi se méfier lorsque le dosage est indiqué par gouttes. Car toutes les pipettes ne se ressemblent pas et ne contiennent pas la même quantité de produit. Il n'y a pas d'uniformité. Il faut donc bien refaire les dosages à chaque fois.

 

Dailyconso : La cosmétique faite maison est-elle accessible à tous ?

Alice Gaillet-Duxin : Oui, faire ses cosmétiques est à la portée de tous. Si on respecte les règles de base de chimie et d'hygiène, il n'y a pas de problème. Tout le monde peut en faire. En plus, ils sont 100 % adaptés à la personne, à sa peau et le produit est plus actif. Les huiles pétrochimiques que l'on retrouve dans le commerce ont peu de propriétés alors que les huiles végétales contiennent beaucoup plus de principes actifs. Et puis, en faisant ses cosmétiques, il y a un tas de possibilités. On peut faire des choses qui n'existent pas dans le commerce comme un shampooing solide par exemple.

 

Dailyconso : Et que dites-vous à ceux qui pensent que cela revient cher ?

Alice Gaillet-Duxin : Contrairement à l'alimentation bio qui coûte cher, la fabrication des cosmétiques est économique. C'est plus écolo mais, c'est vrai, il faut avoir du temps. Moi, je fais tout : produits cosmétiques, produits d'entretien pour la maison... Avant, je faisais des petites quantités. Maintenant, j'en prépare en grande quantité que je conserve. C'est sûr, c'est un investissement en temps. Mais, au final, on est content de ne pas se mettre des cochonneries sur la peau.

 

Dailyconso : Que pensez-vous des produits bio ?

Alice Gaillet-Duxin : Certains produits bio le sont seulement à 10 %. C'est dû au problème d'uniformisation des labels. Depuis que je fais mes cosmétiques, je n'achète plus de produits cosmétiques en grandes surfaces ou en parfumerie. Je cible exactement le produit en fonction de ma peau, de mes cheveux...

 

Dailyconso : Mais est-il possible de fabriquer des crèmes comme celles que l'on trouve dans le commerce " anti-âge " ou " anti-cellulite " ?

Alice Gaillet-Duxin : Oui bien sûr. On peut tout faire ! Par exemple, pour traiter les taches cutanées, on peut faire des produits très efficaces. Au bout de quelques semaines, vous n'en avez plus. Ma peau est beaucoup plus belle depuis que je fais mes cosmétiques moi-même. Cela fait cinq ans que je fais ma crème pour le visage et je n'ai jamais fait deux fois la même recette. J'en prépare une pour le début de l'hiver, je la rends plus légère au début du printemps... J'adapte ma crème en fonction de mes besoins en permanence.

 

Dailyconso : Comment se déroulent les stages que vous proposez ?

Alice Gaillet-Duxin : Mes stages, d'une durée de 4 heures, se déroulent sur un thème précis. Je rappelle les bases de calcul, de sécurité et j'explique comment on construit une recette en fonction de sa peau. L'objectif est de rendre les gens autonomes. Je propose aussi des stages à la semaine et des cours pour ceux qui souhaitent aborder l'ensemble des produits possibles à créer ou simplement approfondir leur connaissance.

 

Dailyconso : Qu'observez-vous dans vos ateliers ?

Alice Gaillet-Duxin : Il y a encore beaucoup d'a priori. J'entends souvent " il faut conserver le produit au réfrigérateur ", alors que grâce aux conservateurs, on peut le garder 6 mois à température ambiante. J'entends aussi " Ca va être moins efficace ". C'est faux, c'est l'inverse. Une autre inquiétude, c'est le risque d'allergie. Il existe bien sûr, mais il est bien moins grand que lorsqu'on achète un produit cosmétique dans le commerce.

 

Propos recueillis par C.R

 


Renseignements, contact et inscriptions aux cours et stages au 03 85 94 76 79

Découvrez le blog d'Alix Gaillet-Duxin : Mes grimoires bio



Alice Gaillet-Duxin
Auteur du blog « Mes grimoires bio »
« Faire ses cosmétiques soi-même, cela permet de faire des économies et de savoir ce que l'on se met sur la peau ! »
Alice Gaillet-Duxin, auteur du blog


Newsletter
Recevez tous les dossiers Comprendre et Comparer en vous inscrivant à la newsletter DailyConso :
ok


Comprendre & comparer


Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu