site :
création :
1929
Hoshino Gakki ouvre une division musicale au sein d'une société spécialisée dans le domaine de la librairie, Hoshino Shoten. Par la suite, il commence à importer les guitares du luthier espagnol Salvador Ibáñez. Mais les ateliers du luthier sont ensuite détruits pendant la guerre civile d'Espagne. Il n'y a alors plus de guitares à importer. Hoshino Gakki décide de racheter la marque et commence à fabriquer des guitares acoustiques espagnoles en 1935, sous le label Ibanez Salvador d'abord, puis sous la marque Ibanez. Dans un premier temps, la distribution des guitares reste limitée car elles sont faites à la main.

En 1935, Harry Rosenbloom, lui-même fabricant de guitares artisanales de la marque Elger aux États-Unis (Ardmore, Pennsylvanie), décide de se consacrer exclusivement à la vente et devient le distributeur exclusif des guitares Ibanez pour l'Amérique du Nord.

Le succès d'Ibanez va crescendo. Vers les années 1970, Ibanez produit des copies des guitares américaines Gibson, Fender et Rickenbacker. Puis ce fut le tour des guitares aux corps radicaux, dont les manches sont simples et plus faciles à manipuler que les guitares concurrentes. Ibanez conquiert le coeur de presque tous les musiciens de métal lourd et se fait une place dans le paysage musical des années 1980.

Plusieurs guitaristes célèbres ont utilisé la marque Ibanez dont Herman Li, John Scofield (et sa magnifique AS-200), Jean-Baptiste Sauvage, Olivier Jacopin, Paul Gilbert, Mattrach de Jailbreak, Tom Morello (il utilise une Ibanez comme seconde guitare), Synyster Gates (Avenged Sevenfold), George Benson et beaucoup d'autres.

Outre les guitares qui ont fait la renommée d'Ibanez, la société produit aussi des amplificateurs (Mimx, X Tone Blaster, Thermion, Troubadour, IBZ Amplifier).

Immobilier
Les points clés du crédit immobilier
Beauté & Bien-être
SOS coiffure : je rince à l'eau chaude
En continu